Comment bien choisir son logiciel de comptabilité ?

choisir son logiciel de comptabilité

Toute société qui décide de gérer partiellement ou totalement sa comptabilité doit s’équiper d’un logiciel de comptabilité. Ce choix paraît parfois difficile, vu la profusion des applications disponibles sur le marché. Néanmoins, face aux nombreuses propositions, il existe des solutions adaptées pour piloter efficacement votre comptabilité. Prowebce.com vous propose des logiciels comptables pouvant vous aider à optimiser l’administration de votre comité d’entreprise et garantir une meilleure traçabilité de vos données financières. Découvrez en quelques étapes les conseils fondamentaux pour bien choisir votre logiciel de comptabilité.

Identifier le type de logiciel adapté à la taille de votre entreprise

Le choix d’un logiciel comptable, dépend de la taille et du profil de votre entreprise. Il doit être sélectionné en fonction des 3 catégories d’entreprises suivantes :

• Les logiciels adaptés aux TPE : ce sont des logiciels comptables simples avec des fonctionnalités basiques qui conviennent aux petites entreprises. Ils peuvent concerner les start-ups qui font appel à un expert-comptable et l’on peut s’en servir pour réaliser des devis et des facturations.

• Les logiciels adaptés aux PME : ils servent à gérer toute la comptabilité en interne. Ce sont des logiciels complets qui intègrent l’ensemble du processus comptable (liasse fiscale, note de frais, déclaration de TVA, etc.).

• Les logiciels adaptés aux grandes entreprises : ces logiciels s’adressent aux entreprises préférant faire appel à un PGI (progiciel de gestion intégrée). Ils centralisent toutes les données et nécessitent des déploiements particuliers. Ils permettent de couvrir des besoins spécifiques résultant de l’activité de l’entreprise ou de son organisation.

S’assurer que le logiciel est en adéquation avec les activités du comité d’entreprise

Pour éviter de choisir le mauvais logiciel, il faut tenir compte de votre secteur d’activité. Si certains logiciels fournissent des services standardisés, d’autres par contre peuvent mettre à disposition des entreprises des solutions comptables spécifiques ou spécialement dédiées à leurs affaires. Ces logiciels spécifiques contribuent à une gestion efficiente de l’entreprise ainsi qu’à un meilleur suivi de vos activités. On distingue généralement :

• Le logiciel de comptabilité intégrant la gestion commerciale : l’utilisation d’un tel programme permettra de gérer à la fois le processus commercial (gestion des impayés, devis, facturation, etc.) et comptable.

• Les logiciels de gestion spécialisée : ces logiciels comptables sont des outils de contrôle. Ils dépendent du métier que l’entreprise exerce et sont surtout adaptés aux structures artisanales (bâtiment, restauration, etc.).

• Les logiciels comptables et la gestion de production regroupée : ces applications servent à gérer aussi bien la comptabilité de l’entreprise que son système de production.

Tester avant de l’adopter

La plupart des logiciels comptables proposent une version gratuite sans engagement que vous pouvez facilement tester pendant 30 jours. Dès que vous avez sélectionné ceux qui répondent bien à vos besoins, procédez à un test. Cela permettra de mieux apprécier ses fonctionnalités et évaluer l’efficacité de l’outil dans son entièreté. Plus facilement vous vous familiariserez à l’ergonomie ou à l’intuitivité de l’application, mieux vous pourrez l’adopter. À l’issue du test, vous constaterez que certains critères qui vous semblaient au préalable objectifs peuvent vite s’avérer inutiles et vice-versa. C’est pourquoi il faut s’adresser à un éditeur spécialisé qui respecte la réglementation et qui peut vous assister en cas de problème. Votre expert-comptable saura également être d’un bon conseil puisqu’il maîtrise le contenu des logiciels disponibles. Bien choisir votre logiciel comptable est une décision cruciale qui vous aidera à accomplir vos obligations légales et à optimiser votre vision stratégique.


Comment gérer les factures ?
Pourquoi avoir recours à la signature électronique ?