Paiement récurrent : comment optimiser sa gestion ?

Paiement récurrent

Publié le : 15 juin 20236 mins de lecture

Si de nombreux entrepreneurs choisissent le paiement récurrent, c’est pour ses nombreux avantages car c’est un moyen de paiement facile. Dès que vous avez des livraisons ou des prestations régulières, vous avez toutes les raisons d’opter pour ce fonctionnement. Néanmoins, il convient d’appliquer quelques astuces pour améliorer la gestion du paiement récurrent.

Quelle est la définition d’un paiement récurrent ?

On parle de paiement récurrent répétitif lorsqu’une transaction d’argent s’effectue de façon régulière entre deux entités. Plus particulièrement entre un client et une entreprise. L’argent part du compte bancaire émetteur afin de transiter vers le compte bancaire bénéficiaire. Son utilité repose sur le paiement des factures régulières que ce soit de façon trimestrielle ou mensuelle avec des particuliers ou avec des entreprises.

Nous vous recommandons : Des conseils pour ne plus être esclave de sa finance personnelle

Quel est le meilleur mode de paiement concernant le paiement récurrent ?

Pour régler des factures régulières, vous disposez de plusieurs moyens de paiement. Mais il est important d’opter pour la meilleure solution afin de faciliter sa gestion comptable. Donc, faites votre choix entre le prélèvement SEPA, la carte bancaire ou le virement interbancaire. Si vous gérez une entreprise, vous choisissez le moyen le plus efficace en proposant une solution de paiement considérée comme facile par vos clients. Cela écarte automatiquement le paiement en espèces ou par chèque. Pour sécuriser la transaction, le mandat de prélèvement SEPA reste intéressant, notamment lorsque vous envisagez une collaboration sur le long terme. Ainsi, le paiement devient automatisé, ce qui facilite le paiement des factures récurrentes. Ce sont des options de paiement valables pour n’importe quel client se situant en Europe, car toutes les banques acceptent ce moyen de paiement. Néanmoins, sachez que sa mise en place implique une facturation bancaire. Pour encaisser des paiements avec le prélèvement SEPA, l’entreprise devra récupérer le mandat de prélèvement avec la signature de son client. Ensuite, les coordonnées bancaires sont conservées par l’établissement et dès qu’un ordre de prélèvement sera émis, l’argent est automatiquement transféré du compte client vers celui du bénéficiaire.

Le paiement récurrent en utilisant la carte bancaire

À intervalles réguliers, le client reçoit un lien lui indiquant le montant de la facture à régler. Il suffit de cliquer sur le lien reçu pour gérer le paiement avec sa carte bancaire. Ce moyen de paiement présente l’avantage de ne pas récupérer les informations personnelles du client comme ses coordonnées, son nom ou son numéro de compte. Le client demeure le donneur d’ordre et c’est une sécurité appréciable, d’autant plus qu’il module le montant de ces factures sans le moindre inconvénient.

L’utilisation d’un virement récurrent

Le virement est un autre mode de paiement récurrent. Cependant, le client prend l’initiative de le mettre place en se connectant sur l’espace personnel de son compte bancaire en ligne. Il indique les coordonnées du compte bénéficiaire et bien évidemment un montant associé. Théoriquement, le virement bancaire récurrent n’est pas compliqué à mettre en place, mais il implique une démarche du client et la nécessité pour l’entreprise de transmettre son relevé d’identité bancaire. En plus, le bénéficiaire n’a pas la garantie de recevoir un virement récurrent et les dates de paiement peuvent également être variables.

Quel est l’intérêt d’appliquer une bonne gestion sur les paiements récurrents ?

N’importe quel entrepreneur se doit de gérer sa comptabilité et sa trésorerie. Bien évidemment le paiement récupérant n’échappe pas à cette règle. Il fait partie intégrante du cycle de facturation et donc il vous donne une visibilité sur le long terme au niveau des entrées d’argent. Une bonne gestion des paiements récurrents réduit grandement le risque d’impayé et vous conservez un excellent flux de trésorerie. De plus, vous avez une vision précise sur les créances clients et c’est un moyen de paiement idéal pour régler les factures. N’oubliez pas de respecter scrupuleusement la réglementation bancaire. Autrement dit, vous suivez avec minutie chaque échéance et lorsque le client émet une contestation ou une révocation, n’oubliez pas de la prendre en considération.

La bonne démarche pour mettre en place un paiement récurrent

Tout d’abord, mettez-vous d’accord avec votre client pour mettre en place un moyen de paiement récurrent. Expliquez-lui les différentes possibilités et la solution que vous privilégiez. Puis, mettez en place un échéancier et définissez le montant à régler. N’oubliez pas de suivre régulièrement vos paiements récurrents pour ne pas connaître de mésaventures sur votre trésorerie.

Les paiements récurrents sont essentiels dans de nombreuses catégories de business. Leur application est parfaitement légale, mais n’oubliez pas d’optimiser leur gestion pour garantir la bonne situation financière de votre trésorerie.

Comptabilité d’entreprise à Cannes : 4 conseils pour trouver votre expert dédié
Optimisez la gestion financière de votre entreprise de construction avec un logiciel de facturation bâtiment

Plan du site